L'adhérence au traitement

Comment améliorer l'adhésion du patient

L'adherence au traitement dans les maladies chroniques

L’adherence est l’un des principaux problèmes liés aux pathologies chroniques telles que l’arthrose. En fait, au niveau mondial, seule la moitié des patients adhèrent aux médicaments prescrits par leur médecin*.

L’adhérence est définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme : « La mesure par laquelle le comportement d’une personne prenant un traitement médicamenteux, suivant un régime alimentaire et/ou mettant en œuvre des changements dans son mode de vie correspondent aux recommandations convenues avec un professionnel de santé ».

Contrairement à l’observance, l’adhérence requiert l’accord du patient avec les recommandations reçues.

*Rapport de l’OMS sur l’adhérence, 2003

Vidéos : Comment améliorer l'adhésion du patient

Les trois vidéos suivantes présentent différentes situations illustrant l’importance de créer les conditions appropriées pour l’adhésion du patient.

Ces vidéos ont été produites en collaboration avec le Dr Monique Chalem médecin de l’Université du Rosario en Colombie, spécialisée en rhumatologie et en médecine interne. Elle a également été présidente de l’Association Colombienne de Rhumatologie (Asoreuma).

Cette vidéo n’est pas une pratique recommandée.
Le patient a besoin de temps pour expliquer sa situation et exprimer ce qu’il est capable de faire et ce qu’il ne peut pas faire dans le traitement qui lui est recommandé. Sinon, il y a un risque élevé qu’il ne respecte pas correctement ou complètement les recommandations.

Cette vidéo ne correspond pas encore à une pratique idéale.
Le médecin prend le temps d’expliquer au patient la pathologie et la prise en charge recommandée. Cependant, le patient n’est pas invité à parler de ses habitudes, ni de ce qu’il peut faire pour améliorer sa situation.

Cette vidéo est une pratique recommandée.
Le médecin demande au patient ce qu’ils peuvent faire tous les deux, pour améliorer l’état du patient. Il s’agit d’un plan d’action mutuel, impliquant le médecin et le patient, conduisant à une meilleure adhérence au traitement. Le patient a ici l’espace pour parler de sa vie et de ses habitudes. Le médecin évalue les habitudes du patient, ce qu’il peut faire, ce qu’il sait et comprend du traitement. Le médecin est alors en mesure de proposer la prise en charge la plus appropriée à laquelle le patient a plus de chances d’adhérer. Le patient reçoit également des encouragements pertinents pour réussir son traitement.

Retour en haut