Adhésion au traitement

L’observance est l’un des principaux problèmes liés aux maladies chroniques telles que l’arthrose. Au niveau mondial, il a été rapporté que seulement la moitié des patients suivent leur traitement tel qu’il a été prescrit par leur médecin*.

Adhésion à la définition du traitement

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit l’observance comme suit : “La mesure dans laquelle le comportement d’une personne qui prend des médicaments, suit un régime alimentaire et/ou modifie son mode de vie correspond aux recommandations d’un prestataire de soins de santé.

Contrairement à l’observance, l’adhésion exige que les patients soient d’accord avec les recommandations fournies.

Comment améliorer l’adhésion ?

Les trois vidéos suivantes présentent différents scénarios qui illustrent l’importance de créer les bonnes conditions pour promouvoir une meilleure adhésion des patients.

Ces vidéos ont été réalisées avec la collaboration du Dr Monique Chalem, médecin de l’Université de Rosario en Colombie, spécialisée en médecine interne et en rhumatologie. Le Dr Chalem est également l’ancien président de l’Association colombienne de rhumatologie (Asoreuma).

Encore du chemin vers l’adhérence

Cette vidéo n’est pas une pratique recommandée.

Le patient a besoin de temps pour expliquer sa situation et exprimer ce qu’il est capable de faire et ce qu’il ne peut faire dans le traitement qui lui est recommandé. Sinon, il y a un risqué élevé quíl ne respecte pas correctement ou complètement les recommandations.

Sur le chemin de l’adhérence

Cette video ne correspond pas encore à une pratique ideále.

Le médicin prend le temps d’expliquer au patient la pathologie et la prise en charge recommandée. Cependant, le patient n’est pas invité à parler de ses habitudes, ni de ce qu’il peut faire pour améliorer sa situation.

Un plan d’action mutuel pour une meillure adhérence

Cette video es tune pratique recommandée.

Le médicin demande au patient ce qu’ils peuvent faire tous les deux, pour améliorer l’état du patient. Il s’agit d’un plan d’action mutuel, impliquant le médicin et le patient, conduisant à une meillure adhérence au traitment. Le patient a ici l’espace pour parler de sa vie et de ses habitudes. Le médicin évalue les habitudes du patient, ce qu’il peut faire, ce qu’il sait et comprend du traitement. Le médicin est alors en mesure de proposer la prise en charge la plus appropriée à laquelle le patient a plus de chances d’adhérer. Le patient reçoit également des encouragements pertinents pour réussir son traitement.

Autres contenus disponibles

Radiographie de l’arthrose

Une revue des critères pour le diagnostic radiographique et des grands principes de la radiographie…

Prévention et traitement de l’arthrose : Une approche intégrative

Accédez à la présentation du Prof. Yves Henrotin : “Être acteur de la prévention et…

Rôle clé du surpoids et de l’obésité dans l’arthrose du genou

Cette édition explore l’influence du surpoids et de l’obésité sur l’arthrose du genou et les…
Retour en haut

Pour télécharger ce document, veuillez vous inscrire

Ce contenu n’est disponible que pour les utilisateurs enregistrés. Veuillez vous enregistrer ou accéder à votre compte pour le télécharger.